Dimanche 1 mars 7 01 /03 /Mars 21:14
 

      L’EPO n’est pas fabriqué par l’homme elle existe dans le corps humain et est essentielle a la fabrication des globules rouges. L’homme en a détourné son utilisation pour améliorer ses performances sportives. En effet, l'injection d'EPO augmente la production de globules rouges ce qui signifie que nos muscles seront plus oxygénés lors de l'effort et seront par conséquent plus performants.

 

            1. Synthèse de  l’EPO artificiel

Par définition, une protéine recombinante devrait être le clone de la protéine naturelle fabriquée chez l’homme. La seule différence entre les 2 protéines est l’hôte qui la fabrique. Dans un cas c’est l’homme qui fabrique sa protéine on dit qu’elle est naturelle, dans l’autre cas c’est un être vivant différent de l’homme qui va se charger de fabriquer à sa place la protéine humaine, on dit dans ce cas qu’elle est recombinante. Logiquement ces 2 protéines devraient être les mêmes, c’est le cas, mais pas pour l’EPO.

 

L’EPO humaine est fabriquée chez l’homme bien évidemment.
L’EPO recombinante  est fabriquée en utilisant des cellules CHO qui sont des cellules ovariennes de hamster. Comment des cellules de hamster peuvent-elles fabriquer de l’EPO recombinante humaine ? C’est simple, les protéines sont codées au niveau des gènes, il suffit d’isoler la séquence en acides nucléiques codant pour  l’EPO humaine(= le gène codant pour l’EPO), et de l’intégrer aux cellules hôtes (dans le cas de l’EPO ce sont les cellules CHO de hamster). Cette cellule fabrique des protéines pour sa propre survie et va donc synthétiser dans la foulée de l’EPO humaine (puisque je le rappelle on lui a transféré la séquence codant pour l’EPO humaine). Il est alors logique que l’EPO fabriquée chez l’homme et l’EPO fabriquée par l’hôte aient la même séquence en acides amines. C’est ce qu’on appelle la transgénèse


 

    Principe de la transgenese

 

Cependant l'EPO est une protéine glycosylée c'est à dire que des enzymes vont ajouter des sucres sur certains acides aminés de la protéine. (voir le schéma ci-dessous)

 

Acide aminés de la proteine d’EPO de synthèse


L’EPO humaine ne contient que des mono di et tri oligosaccharides acides mais ne contient pas de structures tétra acidique qui ne sont présentes que sur l’EPO recombinante (rhEPO). D’autre part certains motifs ne sont pas synthétisés par les cellules CHO car elles ne possèdent pas certaines enzymes présentes chez l’homme, notamment la sialyl α 2-6 transférase, la N-acétyl glucosamine transférase et la 1-3/4 fructosyl transférase

L’EPO naturel a 3 chaînes glycosilées, 165 acides aminés,elle pèse  30,4 kDa (kilo Dalton), elle est 40% glycosilée, et elle possède 14 sialiques. Alors que la protéine recombinée a 5 chaînes glycosilées, 165 acides aminés mais 5 mutés, elle pèse  37,1 kDA, elle est 51% glycosilée, et elle possède 21 acides sialiques

Des lors le profil en sucres de l’EPO humaine et de l’EPO recombinante sont différents.


Schéma de la chaine polypeptidique de l’EPO naturel




Schéma de la chaine polypeptidique de l’EPO recombiné


Ce sont ces différences qui vont permettre de savoir si un sportif c’est dopé. Comment ? En comparant le point isoélectrique des deux protéines. C’est le point pour lequel les charges positives sont égales aux charges négatives pour la protéine, c’est la neutralité électrique.


 

 


Analyse des point isoélectrique sans l’urine

 

 

En effet, l’EPO naturelle stoppe sa migration à un pH compris entre 3,92 et 4,42 tandis que l’EPO recombinante est arrêtée à un pH compris entre 4,42 et 5,11, car les 2 protéines ne sont pas tt à fait identiques, ce qui permet de les distinguer et de savoir si du sang d’un sportif contient de l’EPO recombinante donc qu’il s’agit d’un tricheur

 

            2. Les Effets de L’EPO

 

 

L’Epo a une fonction bien précise. En effet ce dernier provoque a court termes symptômes recherchés le plus souvent par les sportifs et qui influent sur les performances. Mais cette molécule chimique possède aussi des effets secondaires non désirables.


    A) Les Effets désirés :


    L’effet premier, le plus recherché pour les sportifs notamment est la capacité que ce produit a d’augmenter la capacité de transport d’oxygène dans le sang, d’augmenter le VO2 max, le VO2 max c'est quand la consommation en O2 (dioxygène) augmente jusqu'a atteindre une valeur maximale par minute. Et donc d’améliorer ses performances sportives. L’augmentation du nombre des globules rouges dans le sang entraîne une élévation de l’hématocrite (Pourcentage du volume cellulaire (en pratique des hématies) par rapport au volume sanguin, il est proportionnel au nombre et à la taille des hématies),l'EPO accroît le nombre des transporteurs d'oxygène que sont les globules rouges. L’injection d’érythropoïétine synthétique augmente chez un individu la quantité de globules rouges et peut faire passer l'hématocrite de 45 % (chiffre normal) jusqu'à 65 % (chiffre beaucoup trop élevé). Les poumons, le cœur et les muscles sont tellement bien approvisionnés qu'ils fonctionnent à 200%. Ce nouveau statut globulaire peut entraîner jusqu’à 10 a 20% de gain de performance. Dans le cyclisme, ce produit considéré comme dopant est très utilisé. L'amélioration de la vitesse des cyclistes utilisant de l'EPO est parfois évaluée à environ 10% (chiffre qui coïncide, par ailleurs, avec l'augmentation de la vitesse moyenne sur le Tour de France de cyclisme depuis le début des années 1990, c'est-à-dire depuis les débuts de l'utilisation de l'EPO dans le peloton...)


Comment agit t ’il précisément : Injectée sous la peau, l'EPO synthétique pénètre au sein des os plats du squelette, par exemple les os du bassin, où elle fouette l'accélération des cellules CFU-E (pour Colony Forming Unit Erythroblast).

 

 

 

 

Organigramme expliquant comment l’EPO agit après avoir été injecté sous la peau

 

 

 

  Organigramme montrant le rôle de l’EPO dans la fabrication des globules rouges

 

 

Ces CFU-E donnent alors naissance à des érythroblastes qui eux-mêmes engendrent une foule de globules rouges. Au cours de leur passage dans les poumons (petite circulation), ces derniers se chargent en oxygène (O2). Ensuite, ils se dirigent, par la grande circulation, vers les différents tissus, les muscles notamment, où l'oxygène sert à la production d'énergie. 

 


  Schéma représentant la circulation sanguine

 

 

Plus il y a de globules rouges, plus il y a d'énergie. Le sportif gagne en puissance, en endurance et récupère plus vite. L'EPO disparaît rapidement tandis que les effets durent plusieurs semaines.

               B) Effets non désirés :

        Le problème est que si ce type de pratique n’est pas utilisé à une fin médicale, elle peut avoir des conséquences graves, parfois même mortelles.
         L'EPO est dangereuse mais tout est question de dosage. Les cyclistes font des cures étalonnées sur 6 mois, car des doses élevées augmentent  le risque soudain de thrombose (épaississement du sang) et par conséquent multiplie les risques d'infarctus cérébraux, myocardique, embolie pulmonaire, déclenchant à long terme des maladies auto-immunes/hypertension artérielle/cancer de la moelle osseuse. La thrombose c’est lorsque l’artère ou le vaisseau se bouche car le sang est moins fluide puisqu’il contient plus de globules rouges

 

       Au cours d’un effort physique prolongé, le sportif imprudent qui a eu recours à un tel procédé voit son sang se transformer en une pâte visqueuse et épaisse (hyperviscosité sanguine), susceptible d’entraîner la formation de caillot et de thromboses. Ces effets obligent certains sportifs à prendre de l’aspirine ou d’anticoagulants pour fluidifier le sang. Dans ces conditions, les accidents vasculaires cérébraux ne sont pas rares, et une défaillance cardiaque peut même survenir. Il est également possible que son usage entraîne, plus largement, différents problèmes cardiaques -ce qui permettrait d'expliquer le nombre de plus en plus élevé de morts par arrêt cardiaque de sportif de haut niveau ces dernières années (notamment en football et en cyclisme).


     Dans le long terme, les traitements avec ce produit, pendant une période de quelques années aboutissent à perturber gravement les mécanismes naturels de régulation de la production des globules rouges.

     De plus, la circulation du sang (devenu très visqueux) est physiologiquement ralentie pendant le sommeil, ce qui peut causer des décès.

     Ce produit mal dosé est donc mortel. En effet par exemple, nous pouvons rappeler la mort brutale de plus d’une vingtaine de personnes ayant pris de ce produit dans les premières années qui ont suivi la mise sur le marché de l’EPO (entre1987 et 1990). Pas moins de 20 jeunes athlètes (hommes et femmes) pratiquant des sports d’endurance et originaires de pays nordiques sont décédés brutalement de suites d’embolies et de crises cardiaques. Ces décès ont été considérés, sans qu’on puisse l’affirmer, comme les conséquences d’un dopage à l’EPO. La réalité des risques encourus paraît être confirmée par plusieurs cas de décès suspects recensés chez des sportifs pratiquant des sports d'endurance depuis la mise sur le marché de l’ EPO.

Par Mohamed & Saad Yacine
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Retour à l'accueil

Présentation

Créer un Blog

Recherche

Calendrier

Avril 2014
L M M J V S D
  1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30        
<< < > >>
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus